Le GEVES intègre le Consortium biocontrôle !

21 JuinImage

Le GEVES intègre le Consortium biocontrôle !

Writtern by Virginie BETTKER

Le GEVES, en tant que filiale de l'INRA,  rejoint le Consortium Biocontrôle, un consortium public-privé Recherche – Développement – Innovation qui a pour ambition de favoriser l’innovation en biocontrôle et de développer les activités de l’industrie française du biocontrôle sur le territoire national. Ce consortium regroupe à ce jour 49 membres publics et privés.

Par l’intégration conjointe avec l’INRA d’Angers, le GEVES apporte son expertise sur les semences et participe au développement de méthodes pour évaluer l’efficacité et la phytotoxicité de nouvelles solutions de biocontrôle.

En savoir plus sur l’expertise GEVES en biocontrôle - biostimulation…

 

Biostimulation / Biocontrôle au GEVES

Réussir l’implantation des cultures et de les protéger contre les bio-agresseurs constituent des enjeux majeurs pour la filière semences. Afin de répondre aux objectifs de réduction des intrants, encouragés notamment dans le plan Écophyto, les solutions de biocontrôle et de biostimulation se développent. Expert en évaluation de la qualité des semences et des plants, le GEVES participe à des programmes de recherche pour développer des méthodologies d’évaluation de l’efficacité de produits de protection des plantes ou de biostimulants. Les tests sont réalisés en conditions contrôlées par les techniciens et ingénieurs spécialisés dans les analyses sur semences et plants. Les outils développés peuvent ensuite être utilisés dans le cadre de prestations privées en appui aux entreprises de la filière.

 

Evaluer l’efficacité de produits de protection des plantes

Les produits de biocontrôle sont des substances naturelles, des macroorganismes ou des microorganismes qui ciblent le pathogène de façon directe ou indirecte à travers l’induction des défenses de la plante face aux stress biotiques ou en modifiant le microbiote en faveur de la plante. Via ses activités de gestion des collections de références d’évaluation de la résistance variétale et de la qualité sanitaire des semences, le laboratoire de pathologie de la Station Nationale d’Essais de Semences (SNES) est en capacité de mettre au point des tests permettant de s’assurer de l’expression de la maladie afin d’évaluer différents types de solutions de protection des plantes en conditions contrôlées. Le laboratoire est également agréé pour la manipulation de pathogènes de quarantaine. L’activité du laboratoire porte sur plus de 150 couples hôte/race de bioagresseur avec plus de 2500 souches en collection. Chaque pathotest est adapté en fonction du mode d’application du produit à évaluer, de sa formulation et de son effet (préventif ou curatif) sur la maladie ciblée. De nouveaux pathosystèmes peuvent être également mis au point en conditions contrôlées en fonction de la demande. Les essais se font via des contaminations artificielles dont l’avantage est de pouvoir maîtriser le taux de contamination et d’obtenir des lots de semences contaminées homogènes. Pour cela, le laboratoire est compétent dans la production d’inoculum nécessaire à l’installation de la maladie sous différentes formes à savoir sur semences, sur plante ou encore en milieu liquide ou sur boîte de Petri.

Plantules en serre en conditions de forte hygrométrie permettant l’expression de la maladie.

Contamination artificielle d’ombelles de carottes par pulvérisation d’une suspension de spores de champignons.

Évaluation de différentes doses de solutions de traitement de semences contre le mildiou du tournesol.

 

Evaluer l’efficacité de produits biostimulants

Les biostimulants sont des substances naturelles ou des microorganismes qui ciblent la plante ou le sol en favorisant la croissance, le développement et la nutrition des végétaux. Le laboratoire de germination (SNES) met au point des méthodes pour évaluer l’action stimulante de ces produits sur la germination et le développement des jeunes plantes. Des outils de phénotypage et d’analyse d’images innovants sont utilisés afin de générer des mesures dynamiques qualitatives et quantitatives pour chaque plantule. Chaque essai peut être adapté en fonction de la formulation, du mode d’application du produit et de l’effet recherché.  Ces essais peuvent également être réalisés en conditions optimales ou pénalisantes pour la plante.

Évaluation de la faculté germinative sur un substrat de sable.

Germination et développement de semences de maïs.

Influence de plusieurs traitements de biostimulation (T1 à T8) sur la germination de semences de blé tendre.


Le GEVES fait partie des organismes agréés au Crédit d'Impôt Recherche (CIR). Les dépenses relatives à des opérations de Recherche et Développement éligibles confiées au GEVES peuvent être retenues pour le double de leur montant dans l'assiette des dépenses du CIR d’une entreprise.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
YouTube

Abonnez-vous à GEVES info