Conférences au SIVAL

16 au 18 Jan 24 Image

Conférences au SIVAL

Le salon international SIVAL 2024 sera encore l’occasion  d’échanger avec les nombreux visiteurs (sur le stand GRAND PALAIS  I  602)  et  d’aborder différents sujets d’importance pour les filières notamment à travers 3 conférences :

Évaluation de la qualité des semences, entre histoire et technologies

Jeudi 18 janvier (10h-11h30) salle Maine

Cristiana Oghina-Pavie, Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université d’Angers abordera l’histoire de la Station Nationale d’Essais de Semences du GEVES qui fête ses 140 ans en 2024. Cette première approche permettra de comprendre notamment d’où vient la réglementation et pourquoi évaluer la qualité des semences. Une table ronde abordera les enjeux d’aujourd’hui et de demain ainsi que les technologies innovantes venant compléter l’expertise humaine au service de la qualité des semences et donc des productions végétales.

Lien vers le dépliant et scannez le QR code pour s’inscrire gratuitement

Programme

10h00 Accueil et introduction

10h05-10h50

Conférence : « Les bonnes semences », entre science, agriculture et expertise : les jeunes années de la SNES

Animée par Cristiana Oghina-Pavie (Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université d’Angers)

Avec un regard d’historienne, Mme Oghina-Pavie abordera l’histoire de la SNES, mais au delà celle de l’évaluation de la qualité des semences : objectifs, construction, rapport à la science, international…

10h50-11h30

Table ronde Évaluation de la qualité des semences : enjeux, évolutions et technologies

Animée par Clotilde Polderman-Roussille (Directrice de la Station Nationale d’Essais de Semences du GEVES)

La table ronde réunira un représentant de la filière semences et des experts de l’évaluation de la qualité des semences pour évoquer l’évolution des technologies afin de répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain.

Cette table ronde se terminera par une séquence de questions/réponses avec le public.

Durabilité et variétés légumières aujourd’hui et demain

Pascal Coquin

Mercredi 17 janvier 13h45 – 14h15 au Forum

Qu’appelle-t-on durabilité pour les variétés légumières ? Ne serait-ce pas simplement la contribution des variétés à des systèmes de production durable ? Aujourd’hui, chez de nombreuses variétés légumières, la résistance génétique aux maladies travaillées depuis 40 ans permet de mettre en marché des légumes aux volumes protégés et avec une qualité répondant aux attentes des filières et des consommateurs. Le tout en anticipant le développement de nouveaux ravageurs favorisés notamment par les échanges internationaux ou le changement climatique. Et demain, ce dernier va s’amplifier, le coût de l’énergie sera plus prégnant dans les modèles économiques de production et ceux des filières d’approvisionnement. Un nouveau cadre réglementaire d’inscription au Catalogue officiel des variétés publié l’été 2023 par la Commission Européenne propose d’ici quelques années d’étudier la contribution des variétés à la durabilité des productions végétales dont celles de légumes avant toute inscription des variétés au Catalogue. Quelles conséquences ? Quelles modalités de mise en œuvre ? 

L’expertise du GEVES pour évaluer l’efficacité des alternatives de biocontrôle 

Geoffrey Orgeur

Mercredi 17 janvier 10h45 – 11h15 au Forum Biocontrôle

La réduction du recours aux produits phytosanitaires étant un des objectifs du plan Ecophyto, de nombreux acteurs de la filière développent des solutions alternatives de traitements afin de respecter les objectifs fixés. La viabilité, la nuisibilité et la transmission des pathogènes du sol ou de la semence à la plantule peut être mesurée à travers différents outils existants et également par de nouvelles méthodes complémentaires développées par les équipes du GEVES. Cela permet de répondre aux attentes des apporteurs de solutions et d’évaluer l’efficacité de ces nouveaux produits de lutte contre les bio-agresseurs. Plus que jamais, les agents pathogènes présents sur les semences doivent être détectés mais leur potentiel de nuisibilité doit également être considéré

 
 
Vous aimerez aussi :
36 nouvelles variétés de betterave sucrière
Chicorée industrielle 2 nouvelles variétés de chicorée industrielle
8 nouvelles variétés de betteraves fourragères
Du côté de la Section CTPS Maïs et Sorgho
SUCSEED, la mi-temps !