Paléohistologie du conifère résineux du Crétacé Geinitzia reichenbachii à l’aide de la microtomographie synchrotron à rayons X

6 Déc 21Image

Paléohistologie du conifère résineux du Crétacé Geinitzia reichenbachii à l’aide de la microtomographie synchrotron à rayons X

Writtern by contributeur

Nos connaissances sur les flores du Crétacé supérieur (-100 à -66 millions d’années) restent très partielles. Cependant, les paléontologues ont mis au jour des rameaux de conifères, fossilisés à l’intérieur de silex provenant de Charente et Charente-Maritime. L’un de ces fossiles (Geinitzia reichenbachii) a dernièrement été l’objet d’investigations au synchrotron de Grenoble (E.S.R.F.). Ainsi, les techniques d’imagerie développées dans cet accélérateur de particules ont permis de révéler une préservation exceptionnelle des structures internes de ce conifère. L’étude récemment publiée dans la revue scientifique American Journal of Botany démontre que tous les tissus de cette plante ont été silicifiés jusqu’à l’échelle cellulaire. Cette découverte permet ainsi d’en savoir un peu plus sur un arbre typique des littoraux charentais durant le Crétacé.

 

Lire l'article

 

A gauche : rameau du conifère Geinitzia reichenbachii. A droite : coupe transversale virtuelle de l’intérieur d’un rameau par microtomographie synchrotron ; tous les tissus sont préservés ; les masses sombres correspondent aux canaux résinifères.

Référence : Moreau, J. D., Philippe, M., Néraudeau, D., Dépré, E., Le Couls, M., Fernandez, V., & Beurel, S. (2021). Paleohistology of the Cretaceous resinproducing conifer Geinitzia reichenbachii using Xray synchrotron microtomography. American Journal of Botany, 108(9), 1745-1760.

Twitter
Visit Us
YouTube