Le soja et le tournesol utilisés en double culture : 2 piliers pour la promotion de l’agroécologie

1 Sep 20 Image

Le soja et le tournesol utilisés en double culture : 2 piliers pour la promotion de l’agroécologie

L’Unité Expérimentale INRAe des Grandes Cultures d’Auzeville (UE GCA) en lien avec les acteurs des filières soja et tournesol a lancé début 2020 le projet IPHARD, projet accompagné par l’appel à projet CASDAR « Semences et sélection végétale ».  Ce projet a pour objectif de contribuer à la mise au point de variétés compatibles avec les enjeux des systèmes agricoles et alimentaires plus durables à venir, à savoir la diversification des systèmes de culture pour les filières agricoles en Occitanie et de production des protéines pour l’alimentation humaine.

Pour cela, le projet dont les résultats sont attendus à l’horizon 2024 étudie des cultures de ressources génétiques de soja et de tournesol en relai et en dérobé avec un suivi technologique des indicateurs agronomiques notamment par drones et phénomobile. Il s’agit de semer du soja dans une céréale à paille (orge ou blé) pour la culture en relai et d’implanter du tournesol à la suite d’un protéagineux (pois) pour la culture en dérobé et d’en évaluer les résultats.

Aux côtés de l’UE GCA et des autres partenaires de la filière oléagineux (des ressources génétiques à la production pour la consommation), le GEVES aura pour mission de fournir toutes les données disponibles sur les variétés de soja et tournesol inscrites au catalogue français pour en ressortir différents idéotypes et les tester dans ces conduites agronomiques précises. A l’issue de ce projet, l’évaluation des variétés de demain dans le cadre de l’inscription pourra inclure les avancées méthodologiques apportées par ce projet. 

Vous aimerez aussi :
Colloque scientifique SNHF I Sensibilité des plantes : mythes et réalités
Arrivée des BIO et BIB en version numérique : Ecertificate ISTA
RESO2 : un projet de recherche pour encourager l’inscription de variétés adaptées à des systèmes agroécologiques
Focus sur la contribution de nos experts DHS Céréales à Alger
Coopération GEVES – CNCC : bilan à mi-parcours