La Commission Inter-Sections Plantes de Services sort de sa « zone de confort » (sic)

25 Jan 23 Image

La Commission Inter-Sections Plantes de Services sort de sa « zone de confort » (sic)

Jugez-en plutôt. La CISPS a engagé en 2022 deux chantiers résolument nouveaux.

Le premier concerne l’élaboration et la mise en œuvre de deux protocoles d’évaluation d’une variété de trèfle blanc comme plante-compagne pérenne de cultures de rente, dans le cadre d’une rotation colza-blé et en production de semences fourragères. Quatre essais viennent d’être implantés.

Le deuxième chantier est plus prospectif encore car il aborde une problématique très innovante au CTPS, la phytoremédiation de sols contaminés grâce à des plantes hyperaccumulatrices. Une étude bibliographique réalisée par des étudiants d’AgroParisTech et encadrée par la CISPS pendant six mois devrait permettre de réaliser un état des connaissances sur l’utilisation des végétaux comme moyen de dépolluer les sols, et mettre en avant les possibilités de dépasser certains verrous techniques, agronomiques voire économiques par l’amélioration génétique.

Par ailleurs, les experts de la CISPS ont finalisé une évolution des règles et valeurs de référence pour l’admission VATE des plantes de services pour quatre espèces ou groupes d’espèces modèles, et contribuent à l’étude et/ou la mise en œuvre de protocoles d’évaluation variétale face aux bioagresseurs ou de méthodes alternatives de mesure du pouvoir couvrant des cultures intermédiaires.

Vous aimerez aussi :
36 nouvelles variétés de betterave sucrière
Chicorée industrielle 2 nouvelles variétés de chicorée industrielle
8 nouvelles variétés de betteraves fourragères
Du côté de la Section CTPS Maïs et Sorgho
SUCSEED, la mi-temps !