Du côté de la Section CTPS Espèces légumières – 12/12/2022

7 Mar 23 Image

Du côté de la Section CTPS Espèces légumières – 12/12/2022

Réunie le 12 décembre 2022 enfin en salle, la Section « Espèces Légumières » du CTPS a validé l’inscription de près de 140 variétés (138 variétés en liste a et 2 en liste d). Elément caractéristique des travaux de cette Section, la diversité tant des espèces que des typologies légumières et des utilisateurs s’est traduite à nouveau par des discussions sur les résistances aux maladies, l’un des cœurs de la sélection contemporaine et en particulier sur leur prise en compte ajustée en fonction des caractéristiques de ces résistances et des besoins des filières légumières. L’autre fait marquant de cette réunion a porté sur les modalités de diffusion et de communication autour des variétés biologiques adaptées à la production biologique dont la discussion a été illustrée par un bilan des 13 variétés proposées par des obtenteurs actifs sur le marché AB étudiées au GEVES en 2022.

Malgré des conditions climatiques parfois compliquées sur la campagne 2022, l’ensemble des 285 variétés en demande d’inscription au Catalogue en 2022 ont pu être étudiées (volume d’activités stable par rapport à la campagne 2021). Pour les 140 variétés qui ont finalisé leur étude DHS à l’automne 2022, la Section a validé leur proposition d’inscription qui sera effective au 1er trimestre 2023. Une centaine d’autres variétés poursuivront leur étude DHS en 2023 et la réunion de Section de mars 2023 traitera la trentaine de variétés dont l’étude DHS pourra être finalisée au 1er trimestre 2023.

En parallèle de la grande majorité des variétés déposées en liste a, le Catalogue français des variétés légumières contient la liste d qui permet d’inscrire des variétés principalement destinées à l’autoconsommation (jardiniers amateurs). Si son flux de dépôts reste modeste (en moyenne 5 variétés par an), la liste d demeure une porte d’entrée et de reconnaissance sur les marchés pour la qualité des maintenances et la distinction variétale de variétés créées pour les amateurs. Lors de cette réunion de la Section, 2 variétés de tomate ont été validées pour l’inscription. 1 variété de chou-fleur de type population annoncée pour un itinéraire en AB poursuit son étude, notamment pour l’examen de son homogénéité comparée à celle des variétés populations déjà régulées.

S’agissant des résistances génétiques à des maladies dont une cinquantaine de couples espèce x bioaggresseur sont testés par la SNES dans le cadre des études DHS d’espèces légumières, la Section a validé l’ajout dès la campagne 2023 de l’oïdium sur courgette (Podosphaera xanthii), permettant ainsi de valoriser les travaux de sélection en matière de résistance génétique et de donner une information consolidée auprès des utilisateurs. Sur la révision plus large de la classification des maladies CTPS définie dans sa première version il y a plus de 15 ans, la Section a été informée des travaux et réflexions initiés par le GEVES afin de mettre en perspective les résistances génétiques travaillées et mises en avant par les obtenteurs, la table harmonisée des résistances définie par Euroseeds (HRT) et les informations disponibles de présence des maladies sur le terrain. Afin de poursuivre la mise à jour de cette classification CTPS, une priorisation des couples espèce x maladies à intégrer dans cette classification CTPS sera à établir en fonction de plusieurs paramètres, comme les allégations dans un nombre significatif de catalogues commerciaux, leur présence simultanée dans les catalogues commerciaux et le tableau HRT, leur niveau de pression sur le terrain, le flux variétal au CTPS, le facteur d’isogénie, la capacité de distinction variétale apportée, la capacité de développement d’un test en conditions contrôlées et le coût d’un test en routine.

Toujours dans le domaine des résistances génétiques aux maladies, la Section a été informée des avancées du projet HarmoresColl, un portail européen de collections de semences et de souches nécessaires à la réalisation de tests harmonisés entre les Offices d’examen et les obtenteurs. L’initiative MATREF portée par le GEVES et le CTPS sera le plus important contributeur au portail européen HarmoresColl et les discussions en cours portent notamment sur les contributions de chaque partenaire à la pérennité de ce portail au service de l’ensemble des acteurs.

Du côté de l’Agriculture Biologique, avec l’entrée en application au 1er janvier 2022 du Règlement européen sur l’AB, la Section a été informée des modalités de mise en œuvre de l’Expérimentation Temporaire portant sur 2 espèces (carotte et chou rave) dont l’objectif est de permettre l’inscription de Variétés Biologiques adaptées à l’AB (VBAPB) avec un ajustement autorisé de l’homogénéité. Malgré un report au 01/07/23 de cette Expérimentation Temporaire sur les VBAPB, plusieurs obtenteurs impliqués en sélection en AB ont déposé pour la campagne 2022 13 variétés de 4 espèces légumières (betterave, carotte, chou brocoli et chou romanesco). Des travaux méthodologiques ont été mis en œuvre en 2022 par le GEVES pour l’examen de l’homogénéité. Ils se poursuivront en 2023 et les années à venir.

Enfin, dans le cadre du Plan SPAD 2019-2024, la prochaine réunion de la Section du 30/03/2023 portera notamment sur la caractérisation organoleptique des légumes et la contribution variétale à cette composante recherchée par les consommateurs et, selon les cas, mise en valeur par les filières.

Vous aimerez aussi :
Deux nouveautés pour les acteurs impliqués dans la démarche nationale !
Visite de la Direction Départementale des Territoires du Maine-et-Loire (DDT 49)
10ème Conférence Internationale sur les Pseudomonas syringae à Porto
La résistance au ToBRFV, un caractère additionnel reconnu dans les études DHS de variétés de tomate
Officialisation d’une méthode de Détection de Xanthomonas (Xap et Xff) sur semences de haricot