Ditylenchus dipsaci: une nouvelle méthode proposée

8 MarImage

Ditylenchus dipsaci: une nouvelle méthode proposée

Writtern by contributeur

Dans son rôle d’appui et de soutien à la filière, le GEVES propose une nouvelle méthode à haut débit pour la détection de Ditylenchus dipsaci sur semences de luzerne ainsi qu’un nouveau test de confirmation de la viabilité des nématodes isolés. Ces méthodes sont proposées au barème 2019 en prestation de services.  

Actuellement, les lots de semences de luzerne reçus au laboratoire de phytopathologie sont analysés par une méthode de filtration (ANSES MOA013). Cette méthode consiste à immerger les semences pour permettre la migration des nématodes dans l’eau. Cette eau est ensuite filtrée et l’extrait obtenu est observé à la loupe binoculaire pour détecter la présence du genre Ditylenchus. Les nématodes sont ensuite prélevés et observés au microscope pour identification de l’espèce. Cette méthode peut parfois s’avérer délicate à mettre en œuvre sans formation préalable. Elle ne permet pas d’analyser rapidement de gros volumes d’échantillons générant un goulot d’étranglement. De plus, les semenciers disposent désormais de différentes solutions techniques pour trier les lots de luzerne et éliminer les nématodes. Les lots sont donc dans la plupart des cas négatifs ou caractérisés par la présence de D. dipsaci mais morts (et non nuisibles). Suite à la demande des entreprises semencières et afin de répondre à la demande du secteur, les établissements avaient besoin d'un outil de criblage rapide des lots de semences et d'une méthode pour évaluer la viabilité de D. dipsaci 

De nouvelles méthodes ont donc été développées : une méthode de présélection basée sur le principe du Seed Extract PCR et une méthode de coloration des nématodes. Ces méthodes ont été validées dans le cadre d'un projet collaboratif financé par le Ministère français de l'Agriculture (CTPS CASDAR) pour identifier spécifiquement et rapidement les lots de semences négatifs. La méthode SE PCR présente différents avantages : une identification rapide des échantillons de semences négatifs permettant de libérer les lots de semences plus rapidement et d'augmenter la capacité du laboratoire avec un débit jusqu'à deux fois supérieur à la méthode classique 

Ainsi, cette technique de détection et identification par PCR et l'évaluation de la viabilité de D. dipsaci permettent un dépistage plus rapide et complémentaire. La méthode par SE PCR est considérée ici comme une méthode de présélection, la méthode morphobiométrique (ANSES MOA013) restant la méthode de référence pour décider des lots tandis que l'étape de coloration a été ajoutée sur nématode isolé après identification 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
YouTube

Abonnez-vous à GEVES info