De nouvelles infrastructures en construction dans les stations de Brion et Cavaillon

2 Déc 20 Image

De nouvelles infrastructures en construction dans les stations de Brion et Cavaillon

Avec une activité en croissance sur les stations de Brion et de Cavaillon dédiées à l’étude des nouvelles variétés d’espèces légumières et ornementales, de nouvelles infrastructures sortent de terre et seront opérationnelles pour la campagne 2021. 

Sur le site de Brion, en Anjou, afin de compléter et d’améliorer les infrastructures existantes pour l’examen des nouvelles variétés d’espèces ornementales, mais aussi d’accueillir les nouveaux genres et espèces post-Brexit prises en charge par le GEVES, une nouvelle serre est en cours de construction ainsi qu’une plateforme extérieure d’essais DHS. 

En détails, la serre hébergera la collection nationale de référence Chrysanthemum sous forme de pieds-mères en pots dans un secteur insect-proof dédié. Pour mémoire, le GEVES est un des Offices d’examen accrédités par l’OCVV pour la conduite des examens techniques en vue de la délivrance de COV européen sur cette espèce. Par ailleurs, cette serre abritera également les plants d’Hydrangea durant l’hiver et permettra toutes les activités de bouturage et élevage de jeunes plants dans des conditions optimales. Enfin, la plateforme extérieure accueillera tous les essais DHS menés en pots sur de nombreuses espèces comme Caryopteris, Choisya, Chrysanthemum, Dasiphora, Photinia, ... 

Plus au sud, la station de Cavaillon poursuit des investissements de rénovation et d’aménagement pour d’une part faire face à l’augmentation d’activité sur les espèces ornementales et d’autre part améliorer l’outil de travail pour les espèces légumières. 

Ainsi, en plus de 2 ombrières et d’une plateforme hors sol supplémentaire pour les espèces ornementales et médicinales, l’unité pourra bénéficier dès 2021 : 

  • d’une serre de production de plants légumiers (600m²) libérant ainsi de la place pour de nouvelles collections d’ornementales et de médicinales, 
  • d’une salle d’observation (300m²) dédiée aux examens techniques sur espèces légumières permettant ainsi d’optimiser les flux de fruits de toutes les espèces étudiées, 
  • d’un hangar (450m²) afin de mieux gérer le stockage, la préparation, et les effluents des produits phytosanitaires, ainsi que protéger les outils agricoles les plus sensibles. 

 

Ces aménagements sont réalisés en parallèle de l’acquisition de 6 ha supplémentaires afin d’augmenter les capacités d’essais plein champ sur soja et tournesol pour ajuster nos moyens dédiés aux études DHS pour l’inscription au Catalogue et/ou la délivrance d’un COV mais aussi dans le cadre des contrôles a posteriori pour la certification officielle des semences d’espèces agricoles. 

 

A bientôt pour une visite dans l’une ou les deux de ces stations ! 

Vous aimerez aussi :
Officialisation d’une méthode de Détection de Xanthomonas (Xap et Xff) sur semences de haricot
Du côté de la Section CTPS Espèces Légumières
Du côté de la Section CTPS Plantes fourragères et à gazon
Nouvelles méthodes d’imagerie pour phénotyper les maladies du blé : le point sur les recherches
Réunion annuelle de l’EU-VCU Group (Groupe européen experts VATE)