Première journée des acteurs de la conservation et de la valorisation des espèces cultivées et de leur apparentées sauvages

8 MarImage

Première journée des acteurs de la conservation et de la valorisation des espèces cultivées et de leur apparentées sauvages

Writtern by contributeur

Le 29 novembre dernier à Paris, un peu plus de 100 personnes se sont retrouvées dans le but d’échanger sur les problématiques liées à la gestion et la valorisation des RPG, se rencontrer entre acteurs, et s’informer sur le cadre législatif et réglementaire national et international. Il est intéressant de souligner la diversité des acteurs présents, notamment par le type de structures représentées, par les espèces conservées et les activités développées.

L’ouverture de cette journée a été marquée par la présence et le discours de Madame Anne-Cécile COTILLON, sous-directrice de la qualité, de la santé et de la protection des végétaux à la direction générale de l'alimentation du Ministère de l’agriculture et de l'alimentation 

 La journée s’est ensuite articulée autour de différents temps forts : 3 thématiques abordées sous la forme de « tables rondes », de témoignage d’un acteur retenu dans le cadre des appels à candidature et de la restitution de l’enquête réalisée en amont de cette journée. Chaque temps fort a été ponctué par des temps d’échanges. 

 La première table ronde « Coordonner la conservation des ressources phytogénétiques en France dans un contexte international » a débuté par une présentation générale de la réglementation en France et sur les différents instruments existants au niveau international, par les représentants du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, afin que l’ensemble des participants aient un socle d’informations commun. Ce fut également l’occasion de présenter les enjeux auxquels font face les acteurs impliqués dans la gestion et la valorisation des RPG par le président de la Section du Comité Technique Permanent de la Sélection (CTPS) relative aux ressources phytogénétiques. Les membres de la structure de coordination nationale ont ensuite présenté l’organisation au niveau français ainsi que les premières activités développées depuis 2016 notamment sur les espèces orphelines, espèces d’importance pour la France, pour lesquelles la conservation des ressources n’est pas assurée sur le long terme. 

Le second temps fort, la table ronde « Acteurs de la conservation : retours d’expériences », a permis aux gestionnaires représentant une diversité d’acteurs (institut de recherche, fédération, centre régional, association, sélectionneur) de présenter les objectifs qui les ont amenés à établir et gérer une collection de ressources phytogénétiques mais également de présenter les points d’améliorations sur cette gestion et leurs attentes vis-à-vis de la coordination nationale. 

Nous avons enchaîné avec un témoignage, de la Fédération viticole du Puy-de-Dôme, sur le renouvellement d’un verger conservatoire conservant une diversité clonale sur une quinzaine de cépages soutenu dans le cadre du Fonds de soutien aux collections du Ministère en charge de l’agriculture 

 Le quatrième temps de la journée a été consacré à une restitution sur l’enquête menée (par voie électronique) en amont de la journée sur le thème « des améliorations possibles dans la gestion, la caractérisation et la valorisation des ressources phytogénétiques ». Les résultats de celle-ci ont montré que les répondants souhaitaient avoir des informations ou une réflexion autour des conditions optimales de conservation et de régénération des ressources et sur les nouvelles méthodes émergentes telle que la cryoconservation. La caractérisation est également un enjeu majeur notamment vis-à-vis de l’accessibilité, pour les différents acteurs, des techniques (analyses moléculaires), des descripteurs ou des données existants. Ce dernier point fait écho à un besoin important d’amélioration des systèmes de gestion des données pour un grand nombre d’acteurs et d’une demande d’un travail mené collectivement au niveau national sur ce sujet. Enfin la mise en place d’une démarche qualité et d’une explication de la réglementation est une problématique commune à un grand nombre de répondants.  

Les résultats de cette enquête, les éléments remontés lors de la journée et à travers l’enquête de satisfaction réalisée à la fin de la journée doivent permettre d’identifier des ateliers pratiques à destination des gestionnaires pour répondre à des besoins concrets en 2019. 

La troisième et dernière table ronde de la journée : « Regards croisés sur la caractérisation des ressources phytogénétiques» s’est intéressée aux différentes manières de décrire les RPG en fonction des objectifs recherchés. Différents acteurs représentants des milieux très différents (institut de recherche, conservatoire national, centre de ressources génétiques, association et semencier) ont présenté tour à tour leurs activités et leurs visions sur les descriptions nécessaires à la bonne connaissance et valorisation des RPG. A la suite de cette table ronde Monsieur Sélim Louafi du CIRAD a souligné, dans son intervention, l’importance d’intégrer les savoirs et la diversité sociale des acteurs pour passer de l’entité biologique à l’entité sociale et politique des RPG. Cette réflexion doit prendre en compte notamment les questions d’équité dans l’accès aux méthodes et aux données pour la valorisation des RPG.   

 Monsieur Alain Moulinier, président du CTPS et vice-président du Conseil général pour l’alimentation et l’agriculture et des espaces ruraux, a clôturé cette journée en réalisant une synthèse des éléments marquants issus des différents échanges lors des tables rondes ou avec la salle. 

 Cette première journée a reçu un avis très favorable des participants aussi bien dans la diversité des personnes présentes que dans les tables rondes. Pour les prochaines éditions, les participants souhaitent avoir plus de temps pour les échanges informels et par petit groupe de travail afin de favoriser les échanges entre acteurs et aboutir à des propositions concrètes. La possibilité d’intercaler des journées techniques entre les journées des acteurs est plébiscitée par les participants afin de répondre au plus près à leurs besoins.  

 Un compte-rendu de la réunion et des échanges sera prochainement disponible. 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
YouTube

Abonnez-vous à GEVES info