La PCR digitale arrive au GEVES

30 Oct 23 Image

La PCR digitale arrive au GEVES

Le GEVES à Beaucouzé a récemment acquis un appareil de PCR digitale (dPCR). La dPCR est une approche de grande précision pour la détection et la quantification absolue de molécules cibles à un niveau de sensibilité élevé. 

En effet, contrairement aux autres méthodes PCR où chaque échantillon est analysé une fois dans un « grand » volume, cet appareil permet de diviser et donc d’analyser chaque échantillon en 26 000 réactions PCR séparées grâce à des puces microfluidiques. Cette augmentation très importante du nombre de réactions PCR avec la dPCR dure autant de temps qu’une seule réaction PCR avec les autres méthodes PCR et permet toujours l’analyse de 96 échantillons en parallèle avec 5 fluorophores, pour la détection de 5 cibles à la fois

Cette nouvelle approche permet donc une transition technologique aisée avec la perspective d’un rendement d’analyse comparable tout en offrant de nombreux avantages supplémentaires tels que la production de résultats statistiquement très robustes, la quantification absolue de molécules cibles sans courbe d’étalonnage et la réduction importante des effets de concurrents ou d’inhibiteurs de PCR.

Plusieurs axes de développement sont déjà engagés pour ajouter cette technique dans les missions du pôle Détection du BioGEVES. Par exemple, son utilisation sera exploitée pour la détection et la quantification de SNP dans les variétés ou de pathogènes sur semences. Cette technologie permettant de quantifier de façon absolue la concentration d’acides nucléiques cibles, elle sera utilisée pour préparer des solutions calibrées de matériel de référence utilisables en tant que témoins en limite de détection certifiée pour les analyses de détection par PCR. 

Dans le cadre de ces missions LNR, le GEVES pourrait également utiliser cette technique afin de fournir un matériel de référence calibré à des laboratoires agréés, avoir une caractérisation précise du matériel utilisé lors des Essais Inter Laboratoires (EIL) ou bien même, intégrer cette technique dans de nouvelles méthodes d’analyses.

Vous aimerez aussi :
Officialisation d’une méthode de Détection de Xanthomonas (Xap et Xff) sur semences de haricot
Du côté de la Section CTPS Espèces Légumières
Du côté de la Section CTPS Plantes fourragères et à gazon
Nouvelles méthodes d’imagerie pour phénotyper les maladies du blé : le point sur les recherches
Réunion annuelle de l’EU-VCU Group (Groupe européen experts VATE)