Fonds de soutien aux ressources phytogénétiques maintenues in situ et aux collections 2018/2 – Projets lauréats

11 JuinImage

Fonds de soutien aux ressources phytogénétiques maintenues in situ et aux collections 2018/2 – Projets lauréats

Writtern by Bernice VANISSUMGROYER

L’appel à candidature (AAC) commun au fonds de soutien du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA) pour un montant de 300 000 € et sur le Fonds de soutien du GNIS au titre de l’interprofession des semences et plants pour un montant de 175 000 € a été lancé en septembre 2018.

 

16 projets sont financés pour un montant de 329 595 €, dont 170 545 € par le fonds de soutien alimentés par le MAA et 159 050 € par le fonds de soutien alimentés par le GNIS.

 

4 autres projets, évalués suivant les critères de l’AAC, sont financés en raison de leur caractère d'urgence sur des actions de sauvegarde ou vis-à-vis de collections d’espèces orphelines ou menacées pour un montant de 26 900 € (MAA : 15 325 € + GNIS : 11 575 €).

 

 

Les actions proposées par les déposants pouvaient correspondre à :

  • La sauvegarde de ressources phytogénétiques, d'une espèce cultivée ou d'apparentées sauvages, maintenues in situ ou conservées ex situ afin d'éviter leur perte à court ou moyen termes. Les actions visant à la constitution de réseaux de conservation pour les collections ex situ, à la collecte de matériel ou au maintien des ressources apparentées sauvages in situ sont encouragées,
  • Le financement d'infrastructures ou d'équipements permettant d'améliorer la conservation et la gestion d'une collection de ressources phytogénétiques,
  • La caractérisation des collections (phénotypiques, moléculaires, …) afin d'acquérir une meilleure connaissance des ressources phytogénétiques ou d'identifier des redondances.

 

Le périmètre d’éligibilité des projets et des structures à cet AAC était légèrement différent entre les deux fonds de soutiens. Les financements alloués par le MAA étaient destinés au financement de tout acteur de la conservation (hormis les instituts publics de recherche) alors que ceux de l’interprofession étaient ouverts à ces opérateurs mais se concentraient sur les espèces dans le champ du GNIS.

A la clôture de l’appel à candidature le 10 novembre 2018, 28 projets ont été reçus pour un budget d’environ 733 926 € (Figure 1 & 2). Après analyse des dossiers par deux experts et la commission d’examens, 16 projets ont été sélectionnés pour des actions qui sont à débuter avant le 1er juillet 2019 et à mener avant le premier trimestre 2021 (Figure 3 & 4).

 

Liste des projets financés dans l’AAC :

Espèces apparentées

  • Conservatoire Botanique National (CBN) de Bailleul
    Le projet « Conforme » finance l’achat d’un congélateur afin d’assurer la conservation ex situ sur le long terme des ressources phytogénétiques des Hauts-de-France et de Normandie Occidentale, dont des apparentées sauvages menacées in situ.

  • Conservatoire Botanique National (CBN) de Brest
    Afin d’assurer la Conservation des apparentées sauvages collectées in situ et conservées ex situ au conservatoire botanique nationale de Brest, le matériel financé à travers le projet « CollAPS Brest » vise à améliorer le séchage des graines via l’acquisition d’une étuve et permettre leur conservation sur le long terme par l’achat d’un congélateur.

 

Espèces fourragères

  • INRA Lusignan, CRB Fourragères à gazon
    Le projet « COLNAT-Fourrage+ » vise à référencer, documenter et entreprendre la régénération de populations naturelles collectées en 2014 en France ainsi que de variétés de pays et cultivars de luzerne pérenne ‘historiques’ majeurs de la création variétale française. Ces ressources auront vocation à enrichir la collection nationale espèces fourragères et à gazon. Il vise également à améliorer la documentation et la caractérisation d’accessions déjà référencées dans la collection nationale.

 

Espèces fruitières

  • AFIDOL Association française interprofessionnelle de l’Olive
    Lors du projet « RESOLVAR I » soutenu dans l’AAC 2018/1, il a été constaté que des variétés patrimoniales d’oliviers n’étaient pas présentes dans les vergers analysés du réseau de conservation. Il s’avère également nécessaire de conduire un travail de validation de l’identité des variétés conservées avant leur introduction dans la collection nationale. Le projet « RESOLVAR II » vise à prélever des greffons sur les arbres de référence dont l’identité aura été confirmée par les analyses moléculaires puis à leur élevage pour compléter la collection nationale de 63 variétés locales maintenues sur le site du Conservatoire botanique national méditerranéen à Porquerolles.

  • Conservatoire Botanique National (CBN) du Massif Central
    Le projet « CBNMC-Ribes 2 » vise à compléter les moyens d’irrigation du conservatoire permettant d’assurer la pérennité de la collection de RIBES, notamment face aux changements climatiques par le financement partiel du système d’irrigation.

 

Espèces grandes cultures

  •  INRA Clermont-Ferrand, CRB Céréales à paille
    Le séchage des grains de céréales à paille est une des étapes clés pour leur conservation à long terme. Afin de mieux contrôler cette étape et éviter la ré-humidification des grains par le stockage dans une même pièce de grains humides et en cours de séchage, une chambre de séchage contrôlée en température et en hygrométrie sera mise en place grâce au financement du projet « SECAR ».

  • INRA Montpellier, CRB Maïs
    Le projet « CoLiPopZea » a pour objectif de sécuriser la collection d’une part à court terme par la multiplication, la caractérisation et la documentation de populations traditionnelles de Guadeloupe. Il vise d’autre part à sécuriser sur le long terme la collection en évaluant les risques de contaminations polliniques lors des multiplications.

  • INRA Ploudaniel, CRB BrACySol
    Le projet « BraSol » vise à améliorer la conservation des ressources de pomme de terre et de colza maintenues au CRB BrACySol par la mise en place d’un système de surveillance des installations dédiées. Il permettra également une meilleure connaissance de la collection nationale colza par la caractérisation génétique de cette dernière.

 

Espèces horticoles

  • Albano Pierre-Olivier
    Le projet prend en charge partiellement le financement de l’achat d’un terrain pour permettre l’introduction de ressources indigènes au territoire de la Guyane et pérenniser la collection de palmiers qui comprend aujourd’hui 560 espèces et presque 1000 spécimens.

  • GAEC de Barnhaven
    Le financement concerne l'amélioration des conditions de nettoyage des graines et assurer un double de sécurité de la collection de primevère comportant plus de 900 ressources dans un autre lieu que celui où est hébergée la collection.

  • Conseil départemental du Val de Marne
    La collection de Lilas du Val de Marne retrace le lien entre l’espèce et la région. Le projet « SYRVAL » vise à mettre en place différents moyens techniques pour protéger la collection des ravageurs et améliorer l’équipement du site pour limiter les effets des épisodes de sécheresse (empierrement, irrigation).

  • Mascarin, jardin Botanique de la Réunion
    L'inventaire des ressources patrimoniales de rosiers présentes in situ à la Réunion, prévu dans le projet « R-A-R-E » est un axe prioritaire pour compléter la collection déjà existante au jardin botanique de Mascarin. La caractérisation génétique de la collection est une action complémentaire afin d'établir la diversité qu'elle contient et son originalité.

 

Espèces potagères

  • Obs Innovation
    Le projet « Breiz Arti » vise à construire un nouvel abri dédié à la conservation des ressources génétiques d’artichaut et de cardon de la collection nationale maintenues par l’OBS dans le cadre du réseau de coopération public-privé.

  • INRA Avignon, CRB Lég
    A travers le projet « Sesam », le CRB Lég cherche à adapter les protocoles de cultures existant afin de sauvegarder les accessions d’espèces apparentées sauvages des solanacées à fruit en intervenant sur les différentes causes identifiées limitant le succès des régénérations.

 

Multi-espèces

  •  Centre de Ressources de Botanique Appliquée (CRBA)
    Le projet « Conservation de la biodiversité domestique en Auvergne Rhône-Alpes » permet le financement partiel du transfert des collections ex situ du CRBA notamment par la prise en charge d’installations dédiées à la conservation en accord avec les normes internationales, sur le fonds de soutien de l’interprofession des semences et plants et la protection des espaces de conservation sur le fonds de soutien du Ministère.

 

Vigne

  •  Chambre d’Agriculture des Pyrénées Atlantiques
    Le projet concerne le renouvellement des parcelles des conservatoires Tannat et Petit Courbu menacées par des aspects sanitaires. Le projet consiste à récolter des bois sains pour assurer la sauvegarde de la diversité clonale présente dans ces collections et l’implanter dans une nouvelle parcelle conservatoire.

 

 Autres projets financés par le fonds de soutien :

  •  Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF)
    A la suite du décès du gestionnaire de la collection de rosiers Jumaju, la Société Nationale Horticole de France (SNHF) a porté en partenariat avec l'association des amis de la roseraie du Val-de-Marne et le pépiniériste Jérôme Chéné, un projet portant sur l’identification des variétés uniques ou rares de Rosa présentes dans cette collection. La demande concerne les frais de régénération et de validation de l’identité pour la sauvegarde des 250 variétés concernées.

  • Roseraie Loubert
    La collection regroupe plus de 3 000 variétés de rosiers sur 5 ha. Afin d’assurer la traçabilité et l’identification des ressources sur le long terme, le financement porte sur la mise en place d’étiquettes gravées limitant fortement les erreurs de retranscriptions en comparaison du système actuellement en place.

  • INRA Avignon – Collection Lactuca
    Le financement vise à apporter un appui sur la curation des données passeports et de résistances à divers bio agresseurs des ressources génétiques Lactuca maintenues à l’INRA avant le départ de la responsable scientifique ayant conduit ces travaux. Les informations nettoyées seront mises à disposition du réseau de coopération public-privé en cours de création.

  • Conservatoire Botanique National (CBN) des Pyrénées et de Midi Pyrénées
    Afin de poursuivre les travaux menés dans le cadre du projet GeLenHa et identifier un schéma de sauvegarde pour cette collection, un inventaire des lots et des informations associées s’avère nécessaire. Sur la base de cet inventaire, différentes pistes pourront être étudiées (transfert au niveau européen ou international, réduction de la collection aux ressources françaises).
Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
YouTube

Abonnez-vous à GEVES info