Réunion de clôture du projet de recherche Harmores 3

21 JuinImage

Réunion de clôture du projet de recherche Harmores 3

Writtern by contributeur

Au cours des dernières années, de nombreuses nouvelles variétés ont été développées avec une résistance intermédiaire. L’objectif du projet Harmores 3 était d’harmoniser les tests de résistance en termes de matériel de référence (isolats et variétés), conditions d'essais, échelles de notation et règles d'interprétation, de proposer de nouveaux protocoles robustes et harmonisés à l’OCVV pour la réalisation des tests officiels de DHS (Distinction - Homogénéité - Stabilité) pour la protection des variétés et leur inscription au Catalogue officiel. 

La réunion de clôture du projet Harmores 3, co-financé par l’OCVV et coordonné par le GEVES, s’est déroulée les 15 et 16 mai 2019 à Angers. Les représentants de 7 centres d’examens (CREA, GEVES, INIA, Naktuinbouw, NEBIH, SASA, UKZUZ), 1 Institut Technique Français (CTIFL) et 8 entreprises semencières (ESA) étaient présents à cette réunion.  

Au sommaire, la validation des nouveaux protocoles harmonisés pour les 7 couples hôtes/pathogènes étudiés (Tomate//Meloidogyne incognita et Fusarium oxysporum f. sp. lycopersici, melon//Podosphaera xanthii et Fusarium oxysporum f. sp. melonis, pois/Erysiphe pisi), afin de parvenir à l'harmonisation des tests de DHS. 

Cette phase de validation suivait les phases précédentes de sélection de matériel de référence et de protocoles réalisées pendant les deux premières années du projet avec la réalisation de workshops et de tests comparatifs. Pour chaque couples hôtes/pathogènes, les sujets de discussion étaient les suivants : 

  • Variétés témoins 
  • Isolats de référence 
  • Méthodes d'inoculation 
  • Échelle d'observation 
  • Règles d'interprétation pour les témoins et les variétés en l'étude 

 

Des protocoles harmonisés pour six des sept couples hôtes/pathogènes ont été validés et seront proposé à l’OCVV pour être publiés.  

Pour le melon/ Podosphaera xanthii et l’utilisation de marqueurs pour tomate/ Fusarium oxysporum f. sp. lycopersici les résultats n’ont pas été validé à ce stade, le comité de direction a décidé de reporter la conclusion de ces protocoles aux prochains essais complémentaires. 

L'utilisation de tests statistiques pour juger du comportement des variétés a été présentée via l'outil PATHOSTAT. Cette application sur les statistiques est développée par le GEVES pour une meilleure interprétation des réponses aux bio-tests et sera bientôt disponible gratuitement sur le site du GEVES. L'utilisation de tests statistiques en l'appui à l'analyse des experts sera intégrée dans les protocoles proposés par l'OCVV. 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
YouTube

Abonnez-vous à GEVES info