Développement d’un système européen d’alerte précoce des rouilles du blé

27 JuinImage

Développement d’un système européen d’alerte précoce des rouilles du blé

Writtern by Rachel TESSIER

 Lancement en mai 2018 du programme européen H2020 RustWatch sur la prévention et le contrôle des rouilles du blé

Trois rouilles ont un fort impact sur le rendement du blé tendre à l’échelle mondiale :

  • Puccinia striiformis         -> Rouille Jaune,
  • Puccinia graminis tritici -> Rouille Noire,
  • Puccinia triticina             -> Rouille Brune.

 

 

Le programme européen H2020 RustWatch (SFS-10-2017, Research & Innovation action), sur les rouilles du blé, intitulé « A European early-warning system for wheat rust diseases » permettra de disposer d’un système d’avertissement précoce et d’un meilleur contrôle des races de rouille présentes en Europe. Ce programme piloté par l’Université d’Aarhus au Danemark a démarré au 1er mai 2018 pour 4 ans, intégrant 24 partenaires de 13 pays : des instituts de recherche, des offices d’examen, des instituts techniques et des sélectionneurs. Cinq workpackages majeurs ont été définis :

  • Pour la rouille jaune, les pertes annuelles à l’échelle mondiale sont supérieures à 979 millions US$ (Beddow et al., 2015) et leurs virulences se sont accrues depuis l’apparition des races Warrior en 2011.
  • WP1 : Meilleure connaissance de la biologie des facteurs et de leurs vecteurs
  • WP2 : Prévention des maladies par la résistance de l’hôte
  • WP3 : Réseaux des parties prenantes, partage des infrastructures et études de cas
  • WP4 : Intégration de la gestion de l'information et des données
  • WP5 : Coordination

RustWatch va développer un système d’alerte précoce pour la prévention et le contrôle des rouilles, en se basant sur une approche multi-acteurs et multi réseaux, comme le réseau VAT (Valeur Agronomique Technologique) européen, et sur le partage des infrastructures de communication et de recherche. Les données génotypiques et phénotypiques seront téléchargeables via l’outil « wheat rust Toolbox », et diffusées via des histogrammes et cartes graphiques au niveau européen ou selon le contexte global : pays, année, région. Les alertes sont transmises via eurowheat.au.dk, la presse et les média-sociaux.

Le GEVES est leader d’une tâche au sein du WP3, contribuant à l’identification précoce des nouvelles virulences des races de rouille jaune, à l’aide d’une gamme d’hôtes différentiels harmonisée dans 63 sites du réseau VATE européen, provenant de 20 instituts et 17 pays, incluant partenaires et parties prenantes. Ces premiers indicateurs sur la postulation des virulences présentes au champ seront confirmés par des diagnostics en laboratoire basés sur des analyses moléculaires SSR ou par du pathotypage en conditions contrôlées permettant de vérifier l’identité des races de rouille jaune. Le GEVES a également la mission de coordonner le réseau VATE européen pour aider le réseau de surveillance à l’échelle européenne à renforcer le nombre de sites de collecte des souches pour une meilleure prédiction des races de rouille brune par l’INRA et de rouille noire par l’Université d’Aarhus. Le GEVES participe également aux autres workpackages : au WP2 pour une meilleure connaissance des résistances spécifiques et au WP4 sur la diffusion des informations sur le déploiement des races vers les parties prenantes afin d'assurer la durabilité des activités au-delà du projet.

La réunion de lancement a eu lieu du 6 au 8 juin 2018 à Copenhague au Danemark.

http://agro.au.dk/forskning/projekter/RustWatch/news-and-events/show/artikel/developing-a-european-early-warning-system-for-wheat-rust-diseases/

La rouille du blé est un problème croissant en Europe et dans le monde.

RustWatch mettra en place un système d'alerte rapide piloté par les parties prenantes afin d'améliorer la prévention et la lutte contre les maladies de rouille émergeantes sur le blé, qui est la principale culture agricole en Europe. C'est une situation d’urgence car l'Europe a connu en 2016 les épidémies les plus graves de rouille du blé depuis plus de 50 ans, et la population préexistante de rouille jaune du blé a été remplacée par des races invasives d'origine non européenne. En 2017, des épidémies inhabituelles et graves de rouille jaune ont été observées sur plusieurs continents. Dans de nombreux cas, les sites épidémiques de différents continents étaient reliés entre eux par la prévalence de génotypes et de races de rouille jaune génétiquement identiques.

 

Résultats attendus

RustWatch explorera les facteurs qui façonnent les nouvelles populations européennes de rouille du blé, évaluera leur impact sur la productivité agricole dans le contexte de la Directive IPM 2009/128/EC, et enfin développera des infrastructures de recherche et de communication en tirant parti des réseaux et de l'expertise des parties prenantes, et de la collaboration via les réseaux mondiaux existants. Les résultats escomptés sont :

  • Un réseau européen de lutte contre la rouille du blé incluant toutes les parties prenantes.
  • Des installations et des procédures communes pour l'alerte rapide et l'évaluation des risques.   
  • Une meilleure compréhension des vecteurs de diffusion et le développement de nouvelles races.
  • Des nouvelles stratégies basées sur la gestion de la protection intégrée pour la prévention et le contrôle des maladies.
  • La contribution à la politique phytosanitaire de l'UE pour les agents pathogènes invasifs non réglementés.

 

Utilisation de nouvelles technologies et d'installations partagées

RustWatch fournit dans le cadre de la recherche de pointe de nouveaux outils de diagnostic, permettant l'identification rapide et précise de nouvelles races invasives et étudiant l'impact de la virulence, de l'agressivité et de l'adaptation à des températures plus chaudes comme facteurs de diffusion et de développement des agents pathogènes. La recherche a le pouvoir de réaliser une véritable révolution dans le domaine du phénotypage de la résistance de l'hôte, par exemple, en allant au-delà de l'observation de la maladie et en catégorisant les réponses de résistance au niveau cellulaire. Le projet permettra de compiler un ensemble de marqueurs moléculaires et d'isolats de rouille pour une détection plus efficace de la résistance à la rouille dans le blé et pour le suivi du déploiement de variétés résistantes à la rouille en Europe.

 

RustWatch introduit le concept d’équipements mutualisés" et l'accès à des infrastructures de criblage de la résistance à la rouille dans l'Himalaya, au coeur du centre de la diversité de la rouille jaune, et le développement de nouveaux outils et technologies informatiques permettant une gestion et un flux de données efficaces, ainsi qu'une diffusion et une présentation ciblées des résultats. Cette puissante combinaison de technologies est essentielle dans un système biologique hautement dynamique, influencé par les invasions de nouvelles races de pathogènes, dont les périodes d’invasion et les zones affectées sont stochastiques et hautement imprévisibles.

 

Travaux sur des régions faisant l'objet d'études de cas

Le système d'alerte précoce pour la prévention et la lutte contre les maladies de la rouille sera mis en œuvre par le biais d'études de cas dans cinq régions. Les études de cas contribueront à l'élaboration et à la validation des systèmes en collaboration avec un large éventail de groupes d'intervenants, impliqueront des conseillers agricoles dans la surveillance des maladies et l'échantillonnage en vue d'un diagnostic ultérieur, et recueilleront des informations sur les obstacles potentiels à l'adoption de ce système.

 

Le Consortium

RustWatch engage 12 universités/instituts de recherche, 5 instituts de conseil dans le domaine agricole ou d’offices d’examen officiels et 7 PME/industries.

 

Coordination du projet

Le projet est coordonné par le Département d'agroécologie de l'Université d'Aarhus (UA). Mogens S. Hovmøller est le coordinateur principal. Il est également à la tête du Global Rust Reference Center hébergé par l'UA.

 

Contact : Mogens S. Hovmøller, Global Rust Reference Center, Université d'Aarhus, AU Flakkebjerg, Forsøgsvej 14200, Slagelse. Danemark. E-Mail : Mogens.hovmoller@agro.au.dk. 

 

Ce projet a été financé par le programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'Union européenne dans le cadre du grant agreement No 773311

 

 

  

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
YouTube

Abonnez-vous à GEVES info