Quoi de neuf sur les connaissances épidémiologiques des rouilles du blé dans le projet H2020 Rustwatch ?

30 Nov 21 Image

Quoi de neuf sur les connaissances épidémiologiques des rouilles du blé dans le projet H2020 Rustwatch ?

H2020 RustWatch est un projet européen sur 4 ans, piloté par l’Université d’Aarhus au Danemark, dont l’objectif est de développer un nouveau système européen d’alerte précoce pour les maladies de la rouille du blé (rouille jaune, brune et noire), basé sur une approche multi-acteurs et multi-réseaux. Lors de la commission VATE UE du 27/09/2021 et de la 6ème Conference  « Cereal Biotechnology and Breeding » le 3/11/2021, le GEVES a présenté une vidéo et un poster intitulé « European rust surveillance supported by rust trap nurseries in wheat VCU trials » pour montrer l’importance de la contribution du réseau VATE européen (18 pays dans environ 80 sites) dans le suivi épidémiologique. Le poster est accessible ici. Voir la vidéo :

Pour la rouille jaune, 4 nouvelles dénominations de races ont été actées en 2020 pour différencier les variants de la race Warrior (-), prévalente dans l’UE, à partir de l’étude des hôtes différentiels:  avec la race  Amboise prévalente en FR, BE, & DE, Kalmar (Syn.Nemo), Benchmark et Warrior (-).  

Pour la rouille noire, une expansion géographique et une augmentation de la fréquence du nombre d’isolats a été constatée ces dernières années, et plus particulièrement en 2021 en France, avec 75 nouveaux isolats collectés, dont 40 analysés. Une structuration géographique des groupes génétiques et races se dessine entre Europe de l’Est et l’Europe du Nord Ouest  avec notamment l’occurrence de nouveaux groupes génétiques :  Clades IV B (races TKKTF & TTTTF)  et IV F (race TKKTF). Le réchauffement climatique devrait accentuer le développement de la rouille noire dans l’Europe de l’Ouest. Ce projet a montré qu’environ ¾ des variétés européennes sont sensibles à ces races. Si les attaques s’amplifiaient et devenaient plus précoces, les pertes de rendement pourraient être plus importantes, sans protection chimique. Aussi, le GEVES réfléchit à une possible prise en compte de l’évaluation de la résistance à la rouille noire pour l’inscription au Catalogue français dans le futur.  

L’Université d’Aarhus, en collaboration avec le GEVES, a intégré les données des réseaux VATE dans  la base de données Wheat Rust Toolbox pour gérer la surveillance des races de rouille. Des cartes européennes des races, des groupes génétiques et les pressions maladies des 3 rouilles sont disponibles sur le Web :   

 

Ce projet se terminant en avril 2022 ; différents scénarios sont discutés pour réfléchir à la durabilité de ce nouveau système européen d’alerte précoce des rouilles du blé. 

 

 

Vous aimerez aussi :
Officialisation d’une méthode de Détection de Xanthomonas (Xap et Xff) sur semences de haricot
Du côté de la Section CTPS Espèces Légumières
Du côté de la Section CTPS Plantes fourragères et à gazon
Nouvelles méthodes d’imagerie pour phénotyper les maladies du blé : le point sur les recherches
Réunion annuelle de l’EU-VCU Group (Groupe européen experts VATE)