Le GEVES partage son expertise en vigueur des semences et automatisation par imagerie

30 Oct 23 Image

Le GEVES partage son expertise en vigueur des semences et automatisation par imagerie

L’APSA et l’ISTA ont organisé un Workshop sur les essais de vigueur en collaboration avec le Département de l’Agriculture de Thaïlande (DoA). 

Le workshop s’est déroulé à Bangkok les 26-28 septembre à l’Université Kasertsart en présence de 49 participants originaires de 8 pays : Thaïlande (31), Philippines (3), Hong Kong, Chine (1), Malaysie (1), Birmanie (2), Inde (7), Indonésie (3), Vietnam (1) soient 35 stagiaires en provenance du secteur privé et 14 travaillant pour des instituts nationaux.

Le programme sur 3 jours a été piloté par quatre membres du comité de vigueur de l’ISTA : sa présidente, Alison Powell de l’Université d’Aberdeen (Royaume-Uni), sa vice-présidente Hulya Ilbi, de l’Université d’Ege (Turquie) et deux de ses membres Stan Matthews de l’Université d’Aberdeen (Royaume-Uni) et Marie-Hélène Wagner du GEVES (France). 

Ils ont présenté huit conférences et animé des discussions sur différents sujets dont la précision des conditions d’essais et le développement de nouveaux essais de vigueur.

Dix sessions de travaux pratiques ont été menées pour présenter les méthodes en vigueur dans les Règles de l’ISTA en les appliquant à des espèces légumières non validées mais d’intérêt majeur pour les participants, à savoir : maïs doux, Cucurbitacées et Solanacées. Un formidable travail a été réalisé en amont par l’équipe du Département de l’Agriculture thaïlandais avec l’appui de deux sociétés semencières pour préparer l’équivalent de 200 essais de vigueur : détérioration contrôlée sur semences de tomate, poivron et melon, conductimétrie sur radis et melon, essais d’émergence de la radicule sur maïs doux, radis et concombre et vieillissement accéléré sur melon ; le tout pour 10 groupes de 4 à 5 personnes. Autant dire qu’il était difficile de circuler entre les tables mais l’ambiance fut studieuse et conviviale à la fois.

Des résultats intéressants et cohérents ont été obtenus au sein de chaque groupe mais également entre les groupes si bien qu’ils ont servi, après analyse, à animer une discussion générale à la fin du troisième jour sur la validation de méthodes pour les essais de vigueur.

Vous aimerez aussi :
Officialisation d’une méthode de Détection de Xanthomonas (Xap et Xff) sur semences de haricot
Du côté de la Section CTPS Espèces Légumières
Du côté de la Section CTPS Plantes fourragères et à gazon
Nouvelles méthodes d’imagerie pour phénotyper les maladies du blé : le point sur les recherches
Réunion annuelle de l’EU-VCU Group (Groupe européen experts VATE)