Fonds de soutien aux ressources phytogénétiques maintenues in situ et aux collections 2019 – projets lauréats

20 Mai 20 Image

Fonds de soutien aux ressources phytogénétiques maintenues in situ et aux collections 2019 – projets lauréats

L’appel à candidature (AAC) du fonds de soutien aux ressources phytogénétiques maintenues in situ et aux collections du ministère chargé de l’Agriculture a été lancé en novembre 2019 pour un montant de plus de 400 000 €. 6 projets ont été retenus pour un financement d’un montant de 120 046 €.

Les actions proposées par les déposants pouvaient correspondre à :

  • La sauvegarde de ressources phytogénétiques, d’une espèce cultivée ou d’espèces apparentées sauvages, maintenues in situ ou conservées ex situ; Les actions visant à la constitution de réseaux de conservation pour les collections ex situ, à la collecte ou au maintien des ressources apparentées sauvages in situ sur le territoire français étant encouragées.
  • Des actions liées à l’amélioration des infrastructures ou à l’acquisition et au renouvellement d’équipements pour l’amélioration des conditions de conservation et de gestion d’une collection.
  • Des caractérisations (phénotypiques, moléculaires…) permettant une meilleure connaissance des ressources phytogénétiques conservées en France, pour faciliter leur utilisation.

 

A la clôture de l’appel à candidature le 6 janvier 2020, 8 projets ont été reçus pour un budget d’environ 310 000 € dont 230 000 € de demande de financements. Après analyse des dossiers par deux experts et la commission d’examen, 6 projets ont été sélectionnés pour des actions qui sont à mener d’ici fin mai 2022 pour un montant de 120 046 €.

 

Liste des projets financés dans l’AAC :

Espèces fruitières

  • Conservatoire Végétal Régional d’Aquitaine (CVRA)
    Le projet concerne le renouvellement de la moitié de la collection pommiers conservée au CVRA, soit 495 accessions, ainsi que des analyses génétiques pour approfondir les connaissances sur cette collection et rechercher d’éventuelles redondances. Il comprend également le financement d’équipement pour assurer l’entretien des parcelles du verger conservatoire.

  • Conservatoire Botanique National (CBN) méditerranéen de Porquerolles
    Le projet finalise les travaux engagés par l’AFIDOL (RESOLVAR I & II) de recensement et caractérisation moléculaire des ressources phytogénétiques d’olivier présentes dans 38 collections publiques ou privés et maintenues in situ afin d’identifier les ressources d’intérêt à intégrer dans la collection de référence ex situ du CBN de Porquerolles. La structuration des participants en réseau vise à conserver sur le long terme les variétés patrimoniales identifiées.

  • Pôle fruitier de Bretagne
    Le projet, porté par le Pôle Fruitier de Bretagne, vise à améliorer la connaissance des variétés patrimoniales bretonnes de pommes à cidre (1 500 accessions) et de poires à poiré (300 accessions). Ces variétés sont conservées in situ dans un réseau de vergers à vocation conservatoire maintenu par les 18 structures adhérentes reparties sur l’ensemble du territoire breton. L’harmonisation des descripteurs, la caractérisation génétique d’une partie de ces ressources vont permettre d’identifier des exemplaires d’une même variété dans un ou plusieurs vergers afin de constituer des doubles de sauvegarde et d’établir la stratégie régionale de la conservation de ces ressources patrimoniales.

Espèces ornementales

  • Conseil départemental du Val de Marne
    La roseraie de l’Haye-les-Roses s’implique dans la sauvegarde de la diversité des rosiers, des espèces botaniques aux variétés modernes. Afin d’améliorer la connaissance de ces ressources, un travail sur la nomenclature des rosiers validée sur la base de document historique et la recherche de synonymes, a été proposé en collaboration avec l’Université d’Angers. Ces données validées seront mises à disposition des autres gestionnaires de collections de rosiers. Ce travail de vérification de l’identité des RPG conservées, de mise en commun des données, d’identification des duplicata potentiels dans d’autres collections et de relance d’un réseau de gestionnaires est encouragé par le Ministère.

  • Roseraie Loubert
    Le financement alloué à Madame Loubert vise à améliorer la traçabilité des ressources et des informations associées à sa collection de plus de 3 000 rosiers en les informatisant. Ce travail sera complété par la caractérisation génétique de 360 accessions de variétés anciennes de roses afin de compléter les connaissances déjà acquises sur cette collection lors de programme de recherche avec l’INRAE notamment.

  • Turcieflor
    Le projet vise à renouveler des installations abritant la collection d’Alstroemeria maintenue par les entreprises Pierre Turc. Cette collection comprend 85 accessions de lis des incas libres de droit dont certaines ne sont plus commercialisées.
Vous aimerez aussi :
Officialisation d’une méthode de Détection de Xanthomonas (Xap et Xff) sur semences de haricot
Du côté de la Section CTPS Espèces Légumières
Du côté de la Section CTPS Plantes fourragères et à gazon
Nouvelles méthodes d’imagerie pour phénotyper les maladies du blé : le point sur les recherches
Réunion annuelle de l’EU-VCU Group (Groupe européen experts VATE)