1,2,3…Germez !

15 OctImage

1,2,3…Germez !

Writtern by contributeur

Le vieillissement des semences, qu’il se produise après récolte, lors du stockage ou prématurément au cours de leur développement sur le porte-graines, est l’une des principales causes de perte de qualité germinative des lots de semences. Cette détérioration se traduit d’abord par un ralentissement de la germination sensu stricto avant l’apparition des premières anomalies de croissance et de semences non germées.  

Les cinétiques de germination permettent de quantifier la viabilité d’un lot de semences, son homogénéité et sa vigueur. Pour être informatives, ces courbes nécessitent un dénombrement précis et fréquent des semences en cours de germination. Le recours à la vision artificielle a permis d’automatiser l’acquisition des courbes de germination et de les exploiter pour quantifier le vieillissement physiologique des semences ou leur réponse aux facteurs abiotiques. 

C’est ainsi que l’on peut suivre côté semences, le vieillissement d’un lot de colza conservé sur 10 ans (a) en mesurant son temps moyen de germination (TMG) qui augmente au cours du stockage ou l’effet d’un priming sur tomate (b) qui diminue le TMG. Côté variétés, les cinétiques de germination permettent de quantifier le niveau de dormance de 5 variétés de blé (c) ou de cribler une collection de tournesol pour une aptitude à s’implanter en conditions froides (d). 

Pour évaluer leur qualité physiologique

 

 

 

 

 

 

 

Pour contribuer au progrès génétique

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
YouTube

Abonnez-vous à GEVES info