Evaluation des résistances des variétés inscrites au Catalogue officiel : un enjeu pour la santé des plantes favorable à la réduction de l’usage des produits phytos

5 Mar 20Image

Evaluation des résistances des variétés inscrites au Catalogue officiel : un enjeu pour la santé des plantes favorable à la réduction de l’usage des produits phytos

Writtern by contributeur

Les bioagresseurs (maladies, de ravageurs ou de plantes adventices) sont des organismes vivants pouvant engendrer les dommages  suivants sur les cultures : 

  • pertes de rendement par maladies ou concurrence dans le cas des adventices, 
  • pertes de qualités visuelles ou technologique du produit, problèmes de conservation, 
  • risques de toxicité,
  • difficultés de récolte.

Un des leviers pour réduire ces dommages est d’utiliser des variétés résistantes. Pour promouvoir ce type de variétés, la résistance aux bioagresseurs est prise en compte à l’inscription au Catalogue variétés, que ce soit pour les études VATE ou DHS.  Pour ceci, des essais spécifiques, des tests en laboratoires sont réalisés et le GEVES a acquis une solide expertise en méthodes d’évaluation de la résistance et connaissance des pathosystèmes 

Par ailleurs, pour inciter à l’utilisation des variétés apportant de la résistance aux bioagresseurs ou à la verse, le dispositif Certificat d’économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP) incluent plusieurs actions. (réduire le nombre de traitements phytosanitaires par l’utilisation de variétés résistantes, mélange de variétés, association de plantes compagnes dans une culture, …) 

La fiche concernant l’utilisation des orges d’hiver apportant de la résistance aux bioagresseurs et verse a été publiée la semaine dernière. 

Twitter
Visit Us
YouTube