Catalogue et résultats variétés disponibles pour les filières

Le premier usage des données acquises pendant les épreuves d’inscription est d’apporter les éléments techniques nécessaires pour la décision d’inscription au catalogue français. Ces données ont vocation à être largement utilisées. Elles sont également valorisées dans le cadre du continuum de l’évaluation variétale et de projets de recherche.

Le catalogue et les résultats des études conduites pour l’inscription

Le catalogue français n’est pas uniquement une liste de variétés inscrites au catalogue, avec les données administratives (liste et année, d’inscription, obtenteur et mainteneur), il est aussi l’accès aux résultats des études conduites pour l’inscription.

La caractérisation des variétés d’espèces légumières inscrites au Catalogue informe l’utilisateur sur les caractéristiques principales des variétés en particulier :

  • la structure génétique de la variété : variété déclarée hybride ou non hybride ou clone,
  • leur culti groupe : chicorées (à couper, Chioggia, pain de sucre…), endive (couleur de feuille), choux fleurs (couleur de la pomme, groupe de physiologie), échalote (type de propagation, forme et couleur), haricot (type de croissance, couleur de la gousse et du grain), laitue (couleur de graine, type et utilisation), oignon (type et couleur de l’écaille sèche), pois (type de grain, couleur de grain), radis (type et couleur de la racine).
  • Et selon les espèces des caractéristiques de précocité, de type de croissance (chez la tomate), de résistance à la montaison (chicorées et laitues), teneur en matière sèche (chez l’oignon….) et  de résistance aux maladies et insectes.

Ces descriptions sont accessibles à partir du nom de la variété dans la fonctionnalité « consulter le catalogue officiel des variétés ».

 

Accès au catalogue

 

Focus sur la résistance aux bioagresseurs

 

Le continuum d’évaluation des variétés

Une variété est évaluée tout au long de sa vie, d’abord chez le sélectionneur, dans son réseau d’essais et dans d’autres stations expérimentales, en particulier les stations régionales fédérées par le Ctifl.

Puis la variété fait l’objet d’études techniques DHS pour son inscription au catalogue. En parallèle des études DHS ou en post-inscription le Ctifl l’UNILEC (pour les légumes de conserve), la SONITO (pour la tomate d’industrie), les stations régionales et les groupements de producteurs (CETA …), les coopératives et les utilisateurs industriels réalisent également des études précisant les caractéristiques des variétés et leur condition de culture et d’utilisation. Évaluation qui se poursuit chez les agriculteurs et utilisateurs finaux.

Quelques sites où trouver des informations sur les variétés complémentaires à l’information disponible au GEVES :

  • Pour permettre de mieux choisir les variétés et révéler leur potentiel, le Ctifl met à disposition différentes bases de données concernant les variétés de tomates et les variétés de fraiser.
  • L’APREL est située au cœur de la région Provence Alpes Côte d’Azur à Saint-Rémy de Provence. L’APREL a pour objet la mise en œuvre de programmes expérimentaux en réponse aux besoins de la filière maraîchère régionale. L’innovation variétale est un des axes d’expérimentation.
  • Le Centre Expérimental des Fruits et Légumes du Roussillon , ou sica CENTREX appartient au réseau des stations régionales d'expérimentation sur les fruits et légumes dont la mission est d'établir une interface entre la recherche fondamentale et la production agricole. Aujourd'hui le programme d'expérimentation concerne pour les légumes la salade, l'artichaut et la patate douce
  • Le site de l’UNILET (Union Nationale Interprofessionnelle des LEgumes Transformés) permet d’accéder en  particulier à une sélection d'articles de la revue Unilet-Information.
  • L’interprofession de la tomate destinée à la transformation est la SONITO.
 

Autres valorisations des données acquises pendant les études d’inscription

Les données acquises au CTPS représentent une masse de données qui constitue un fort potentiel de production de connaissances. Le GEVES peut évaluer le progrès génétique permis par l’inscription de nouvelles variétés.

Documentation disponible :

 

S’inscrire à la newsletter