L’évaluation et l’inscription des variétés de gazon

Pour qu'une nouvelle variété puisse être commercialisée en France, elle doit être inscrite au Catalogue officiel des espèces et variétés. L’inscription au catalogue français est décidée par le Ministère en charge de l’Agriculture sur la base des propositions faites par le Comité Technique Permanent de la Sélection (CTPS).  Ces propositions sont faites sur la base d’études conduites dans le cadre du CTPS gérées par le GEVES.

Pourquoi choisir des variétés de gazon inscrites au Catalogue ?

La résistance au piétinement (arrachement) est une qualité essentielle des variétés de gazon pour les stades.

Depuis plus de vingt ans, le protocole d’essais VATE pour l’inscription des variétés de gazon au catalogue officiel interdit, sauf dérogation, les fongicides et insecticides. On ne peut pas mieux évaluer la résistance aux maladies ! De plus, la diversité des implantations du réseau d’inscription, européen, offre une information précise sur un très large spectre de maladies. La capacité d’une variété à se passer de désherbage s’évalue à travers ses notes d’installation, de densité et d’aspect esthétique global : une variété dense et saine n’a pas besoin d’être désherbée. Existe-t-il de si grandes différences entre variétés selon les usages ? Oui. Ainsi, certaines variétés ont la capacité à mieux résister au piétinement ou à l’arrachement, critère primordial pour les terrains de foot par exemple. Depuis 2015, nous prenons en compte un nouveau critère qui estime la pousse de l’herbe, déterminant pour le nombre de tontes. Ce critère résulte d’une étude menée en 2011 et 2012 au cours de laquelle nous avons mesuré un écart de volume de déchets de tonte du simple au double entre les anciennes et nouvelles variétés : de 6,1 t/ha à 3,7 t/ha en fétuque élevée, du même ordre en ray-grass anglais – les deux principales espèces de graminées à gazon. Face à la disparition des produits phytosanitaires avec la loi Labbé qui entrera en vigueur en 2020, il est encore capital de choisir des variétés de haute valeur. Un gazon bas de gamme sera peu dense et sensible aux maladies.

 

L’évaluation et l’inscription des gazon au catalogue

En 2017, 222 variétés de treize espèces de graminées à gazon sont inscrites au catalogue officiel français en liste A  (et liste B pour export semences hors UE) :

Pour être inscrite, une variété doit avoir nom, être distincte, homogène et stable (DHS) et apporter un plus par rapport aux variétés témoins connues, sur des critères précis. Les critères étudiés pour évaluer la VATE, sont : l’installation, le comportement vis-à-vis du piétinement et des maladies, la couleur du feuillage et sa finesse, la densité du gazon, la croissance lente, la pérennité, et enfin l’aspect esthétique global. L’ensemble des  règles figurent au règlement technique. La variété est cultivée et observée, notée pendant trois ans dans le réseau national d’essais du CTPS, géré par le GEVES. Ce réseau comporte 12 lieux, 6 en France et 6 dans d’autres pays européens représentatifs de climats qui concernent la France sauf le site de Norvège qui est essentiellement utilisé pour appréhender le comportement des variétés vis-à-vis de la fusariose hivernale :

Carte des lieux du réseau VATE gazon et zones climatiques européennes (élipses) : Océanique (bleu), sub océanique (vert clair), méditerranéenne (jaune), sub continental (maron) et nordique (blanc).

 

Inscrire une variété au Catalogue

 

Publication des résultats

Tous les résultats des évaluations sont publiés sur le site web choixdugazon.org, et sa version anglaise turfgrass-list.org pour les autres pays européens.

Pour en savoir plus

S’inscrire à la newsletter