Le projet H2020 INVITE « s’invite » au GEVES !

9 MarImage

Le projet H2020 INVITE « s’invite » au GEVES !

Writtern by contributeur

Le lundi 8 juillet a vu le démarrage officiel du projet H2020 « INVITE », pour « INnovations in plant VarIety Testing in Europe ». Ce projet d’une durée de 5 ans et comptant 29 partenaires répartis dans toute l’Europe (instituts de recherches, offices d’examens, organismes de post inscription, semenciers), a pour but d’améliorer aussi bien les méthodes dans l’évaluation des variétés que les informations disponibles pour les décideurs sur les performances variétales, ceci sous une large diversité de contraintes biotiques et abiotiques. Plusieurs espèces ont été ciblées, en premier lieu le blé et le maïs, mais aussi le tournesol, le ray-grass, la pomme de terre, la pomme et la tomate. 

En préambule à ces trois jours de réunion, le lundi matin a été consacré à la présentation d’instruments, notamment sur la station de l’Anjouère pour les espèces de grandes cultures [cf photo 1]. Deux ateliers ont été mis en place :  

Le premier, piloté par Valérie Cadot et l’équipe PHACC de l’INRA de Clermont-Ferrand, a présenté en statique plusieurs types de caméra RVB et proche IR pour la reconnaissance et la quantification de la fusariose des épis au champ (outils testés dans le cadre du projet FSOV Fus’Eye) ainsi qu’une vidéo expliquant l’identification des longueurs d’onde de la fusariose. 

Photo 1

 Un deuxième atelier, directement au champ, a présenté : 

  • Des caméras RVB à bas coût pour le suivi de la dynamique de croissance à l’échelle d’une plante ou d’une parcelle ainsi que des pièges à insectes connectés (société Advansee) pouvant être couplés à des solutions d’identification des parasites via smartphone, ; 
  • Un outil permettant de scanner les épis de maïs au champ et d’en tirer les principales variables d’intérêt tels que longueur, largeur, diamètre, nombre de rangs et de grains, partenariat Arvalis et Shakti : http://shakti.fr/index.php/accueil/prestations/optronique/. 

 

Enfin la start-up Hiphen, partenaire de l’UMT CAPTE dans laquelle le GEVES est impliquée, a présenté plusieurs solutions, notamment : 

  • Un piquet de suivi phénologique (développé en partenariat avec le groupe Bosch) composé d’un capteur RVB et d’un capteur de rayonnement pour estimer la croissance des plantes, 
  • Un drone léger pouvant effectuer des vols avec prises de vues servant par exemple pour du comptage, 
  • La perche développée dans le cadre du projet CASDAR « LITERAL », un vecteur léger porté par l’expérimentateur par un système de harnais et supportant des caméras RVB ou multi spectrales pour acquérir des images qui seront ultérieurement traitées pour du comptage, des notations sur floraison voire des aspects détection de maladies (suivant les capacités et les algorithmes disponibles sur la plateforme de calcul). 

 

Les caractères sélectionnés pour le phénotypage au champ sont majoritairement issus d’un travail préliminaire dirigée par Rick van de Zedde de Wageningen University & Research,pour lequel le GEVES a fourni la majeure partie du matériel de base à travers l’analyse de tous les caractères DHS et VATE notés pour les espèces précitées. À la suite de cette sélection, le GEVES prévoit d’explorer les pistes suivantes : 

Photo 2

  • Sur tournesol et maïs : 

Comptage à la levée et cinétique de croissance avec un « piquet connecté » (Lattepanda + Kinect), expérimentation en cours d’acquisition de données à l’Anjouère [cf photo 2], processus de floraison toujours en RGB et test dapplications smartphone pour la mesure de hauteur. Ces travaux seront menés en partenariat avec l’Université d’Angers à travers la thèse de H. Garbouge ; 

  • Sur blé :  

Quantification de la fusariose des épis, en lien avec la tâche 2.4 « non RGB low-cost field phenotyping tools » et les caméras multi et hyper spectrales testées dans le cadre de « Fus’Eye ». Ce travail sera effectué conjointement avec les collègues belges du CRA-W et suisses d’Agroscope ayant déjà travaillé sur cette thématique. La première réunion de la task 2.4 a été organisée à Paris le 29 octobre dernier. 

 

 

 

 

Twitter
Visit Us
YouTube

 

Compte tenu des dispositions gouvernementales relatives au COVID-19, l’activité du GEVES est fortement modifiée, sous forme de télétravail chaque fois que cela est possible.

Le GEVES maintient ses missions officielles non différables.

 

Pour une meilleure prise en compte de votre demande, merci de privilégier la messagerie électronique plutôt que les envois postaux.

Pour toute question, vous pouvez contacter par messagerie vos interlocuteurs habituels, ou envoyer un message à contact@geves.fr

 

 Nous vous souhaitons de traverser cette période le plus sereinement possible et en bonne santé.

Le GEVES